Le lammelé de Pâques

Publié le par lateliergourmandantoine

Cette tradition typiquement alsacienne du « Lammele » est attestée dans une correspondance du théologien catholique Thomas Murner en 1519 : le fiancé offrait un agneau pascal à sa fiancée. On l’offrait aussi aux enfants au retour de la messe du jour de Pâques. Après le temps du Carême, ce biscuit, riche en œufs dont la consommation était proscrite, permettait d’écouler le stock accumulé avant Pâques. L’agneau, saupoudré de sucre glace, était décoré d’un étendard en papier de soie aux couleurs du Vatican (jaune et blanc) ou de l’Alsace (rouge et blanc).

 

Le Lammele est traditionnellement cuit dans un moule en terre cuite vernissée, encore fabriqué par les potiers de Soufflenheim, qui conserve longtemps un délicat parfum de gâteau après sa cuisson.

 

Une collection de ces moules à gâteaux est présentée au Musée du Pain d'Epices et de l'Art Populaire Alsacien à Gertwiller.

 

Moule_lammele.jpg

 

Lammele1

Commenter cet article